Naturveda » Magazine de la migraine » Migraine hémiplégique » #3 Diagnostique et traitement(s) de la migraine hémiplégique

#3 Diagnostique et traitement(s) de la migraine hémiplégique

Août 16, 2021 | Magazine de la migraine, Migraine hémiplégique

Un diagnostique à ne pas prendre à la légère

Si vous présentez l’un des symptômes décrits précédemment (#1 Qu’est-ce que la migraine hémiplégique ?), contactez immédiatement une aide médicale. Ne supposez pas que vous avez une migraine hémiplégique. Il faut que votre diagnostique soit effectué par un médecin et qu’un Accident Vasculaire Cérébral (AVC) soit écarté.

Un scanner ou une IRM de la tête peut révéler les signes d’un AVC, ainsi que des examens cardiologiques (cœur & vaisseaux sanguins) pour écarter tout symptômes causés par des caillots sanguins.

Si un membre de votre famille présente des symptômes similaires, parlez-en à votre médecin. Il pourra vous proposer un test génétique. La migraine hémiplégique familiale (MHF) signifie qu’elle est présente dans votre famille et que vous pouvez la transmettre à vos enfants.

Les personnes qui n’ont pas de problèmes avec les quatre gènes, précédemment décrits, souffrent de migraine hémiplégique dite sporadique (MHS).

Divergence sur les traitements

Il existe encore des désaccords entre médecins sur la façon de traiter les migraines hémiplégiques.

Votre médecin peut vous prescrire des traitements de prévention, pour prévenir les migraines hémiplégiques. Des traitements de crise, pour les arrêter une fois qu’elles ont commencé. Et/ou des traitements pour soulager vos symptômes. Consultez votre médecin, il sera le plus à même de vous recommander les meilleures options qui s’offrent à vous.

Il existe une controverse concernant les traitements utilisés pour traiter d’autres types de migraines, dans le traitement des migraines hémiplégiques. Des cas, anecdotiques, ont étaient recensés pour lesquels les triptans, les bêtabloquants et les dérivés de l’ergotamine auraient entraîné une ischémie (arrêt ou insuffisance de la circulation sanguine) chez des patients traités pour une migraine hémiplégique.

Les inhibiteurs du CGRP constituent une nouvelle classe de médicaments préventifs pour le traitement des migraines les plus courantes, mais des indications suggèrent que ce traitement ne serait pas efficace pour les migraines hémiplégiques, études à poursuivre.

Les articles pour comprendre la migraine hémiplégique :

Newsletter

Ne manquez pas nos innovations !

Merci !

0