Naturveda » Magazine de la migraine » Traitements » Traitements naturels » Le safran : des propriétés exceptionnelles

Le safran : des propriétés exceptionnelles

Juil 28, 2021 | Magazine de la migraine, Traitements, Traitements naturels

Généralité sur le safran :

C’est une plante herbacée vivace bulbeuse, sans tige, appartenant à la famille des Iridacées, la lignée des Liliacées, cultivée entre 650 et 1200m d’altitude, dans divers pays tels que la Grèce, l’Italie, l’Espagne, Israël, le Maroc, la Turquie, l’Iran, l’Inde, la Chine, l’Égypte et le Mexique (Hatziagapiou K et al, 2019).  Le safran, qui a été pendant des décennies l’épice la plus chère au monde en poids, est originaire d’Iran ; il a d’abord été cultivé dans l’empire perse (Kamalipour M, 2011)

L’épice est obtenue à partir des trois stigmates de la plante qui ont été séchés. Son surnom d’« or rouge » provient de sa laborieuse production : il faut 150 000 fleurs pour produire un kilos de cette épice. De plus, la récolte doit s’effectuer rapidement car la fleur fleurie 24h seulement : cette plante reste dormante pendant l’été, et la floraison a lieu en automne lorsque toutes les autres plantes se préparent à se protéger contre les rigueurs de l’hiver (Moratalla-Lopez N et al, 2019)

Les esters de crocétine sont responsables de la couleur rouge de cette épice et de sa capacité colorante à donner des teintes rouge jaunâtre. La picrocrocine est le principal contributeur à la caractéristique du goût amer, et le safranal est le composé principal de la fraction volatile du safran contribuant à son arôme (Moratalla-Lopez N et al, 2019)

Depuis très longtemps, cette épice est très appréciée en cuisine, pour son pouvoir colorant qui donne aux plats une couleur jaune. Le safran possède également un fort arôme. Il est aussi un exhausteur de goût. Il peut par exemple être ajouté dans des confitures pour renforcer le goût des fruits. Le safran est utilisé depuis longtemps en teintures mais c’est surtout en médecine que le safran est reconnu pour ses nombreuses vertus.

Pour profiter de ses bienfaits, la forme à privilégier est en filament pour éviter la contrefaçon. Des gélules de safran peuvent être consommées, sans dépasser la dose de 15mg

par jour. Le safran peut aussi s’utiliser en infusion en prenant 1g de safran dans 1 litre d’eau.

 

Ses propriétés

Sur le système nerveux :

Il est reconnu pour son potentiel antioxydant qui pourrait être attribué à sa teneur en phénols et en flavonoïdes, l’acide gallique et le pyrogallol (Hatziagapiou K et al, 2019). La quercétine est omniprésente dans les fruits et légumes, étant l’un des flavonols alimentaires les plus courants dans l’alimentation occidentale. Il a été rapporté que la quercétine exerce un large éventail d’effets biologiques, notamment des activités antioxydantes et anticancérigènes (Reyes-Farias M et al, 2019). Des études récentes indiquent que les composants du safran, en particulier les crocines et la crocétine, peuvent avoir un effet anticancérigène dans les cellules cancéreuses du sein, du poumon et du pancréas  (Moratalla-Lopez N et al, 2019). le stress oxydatif, une condition de déséquilibre entre la production d’espèces réactives de l’oxygène et d’antioxydants, contribue fortement à la forte incidence de la maladie d’Alzeimer chez les sujets âgés (Mecocci P et al, 2018). Le safran et ses métabolites ont des effets pharmacologiques sur le système nerveux central, avec une action sur la mémoire et l’apprentissage, ayant ainsi des effets sur la maladie d’Alzheimer, la maladie de Parkinson, et la sclérose en plaques (Moratalla-Lopez N et al, 2019). Des résultats récents d’études animales et humaines ont démontré que le safran et sa principale crocine constitutive sont efficaces contre le dysfonctionnement cognitif induit par le stress chronique et le stress oxydatif et ralentissent le déclin cognitif dans la maladie d’Alzeimer (Saeedi M, 2021).

Récemment, plusieurs essais cliniques contrôlés randomisés ont été menés pour évaluer l’efficacité du safran, dans la dépression légère à modérée (Toth B et al, 2018) . Il est connu depuis longtemps pour aider au bien-être mental : il apporterait joie, gaieté et sérénité.  Le safran est statistiquement significativement supérieur au placebo dans le traitement de la dépression légère à modérée, et non inférieur aux antidépresseurs Inhibiteurs Sélectifs du Recaptage de la Sérotonine (ISRS) (fluoxétine, citalopram) (Toth B et al, 2018).

 

Sur le système cardio-vasculaire :

Le safran est un puissant tonifiant. Plusieurs études affirment que la crocétine augmente la diffusion de l’oxygène et, par conséquent, l’oxygénation de divers tissus en augmentant l’oxygène dans le plasma sanguin (Moratalla-Lopez N et al, 2019). En raison de la présence de crocétine, elle contribue indirectement à réduire le taux de cholestérol dans le sang et la gravité de l’athérosclérose, réduisant ainsi les risques de crise cardiaque.  Le safran aide à réduire le risque de maladies cardiaques en renforçant le système circulatoire sanguin (Kamalipour M et al, 2011).

 

Sur le système ophtalmique :

La Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA) est une maladie dégénérative fréquente, chronique et progressive de la macula qui affecte les personnes âgées et qui se caractérise par une perte de la vision centrale (Gheorghe A, 2015). Six études cliniques publiées ont évalué les paramètres liés à la vision chez les patients atteints de DMLA sous supplémentation orale en safran. Sur cette base, les études ont révélé que le safran améliore l’acuité visuelle avec toutes les doses testées (plage de dose quotidienne : 20 à 50 mg) (Heitmar et al, 2019). Récemment, un essai clinique randomisé a montré que chez les patients atteints de DMLA précoce, une supplémentation alimentaire en safran était capable d’améliorer de manière significative la sensibilité au scintillement rétinien (Bisti S, 2014).

 

Sur le corps en général :

Il a été prouvé qu’en plus du traitement de perte de poids, le safran pouvait réduire la fréquence des collations (Moshiri et al, 2014). Elles suggèrent plusieurs mécanismes : le blocage de la digestion des graisses dans l’alimentation, la diminution de la prise alimentaire par augmentation de la satiété, ou sensation de satiété due à l’élévation du niveau des neurotransmetteurs ou des fonctions hormonales et l’augmentation du glucose et du métabolisme des lipides (Moratalla-Lopez N et al, 2019).

 

Le safran dans le traitement de la migraine ?

Aucune étude a évalué l’efficacité du safran contre les migraines. Cependant, cette épice reste reconnue pour lutter contre ces maux de tête. La crocine, crocétine et picrocrocine (qui sont des pigments présents dans le safran) agissent sur le système nerveux. Il lutterait ainsi contre l’hyperexcitabilité du cerveau. Cette propriété est intéressante pour les patients qui souffrent de migraine car le cerveau des migraineux est hyper-excitable et hypométabolique (Lovati C et al, 2014).

 

Comment faire passer une migraine - Le guide de la migraine
MIGSPRAY traitement préventif naturel des crises de migraine. Laboratoire Naturveda
04.73.55.90.96
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

1 fois par trimestre, profitez de promotions exclusives et des dernières actualités santé.

Votre inscription est prise en compte. Merci

0