Naturveda » Blog santé et bien-être de Naturveda » Escarre » Les différents stade d’une escarre

Les différents stade d’une escarre

Août 18, 2021 | Blog santé et bien-être de Naturveda, Escarre

ANTISCAR Pansement liquide pour escarre

Stade 1 de l’escarre

Le 1er stade de l’escarre est l’érythème aussi appelé escarre de stade 1. Un érythème est défini comme une rougeur de la peau ne s’effaçant pas sous la pression du doigt.  Cet érythème est rouge, chaud et généralement douloureux. Il correspond à une atteinte de l’épiderme voire du derme (partie supérieure de la peau). Chez les personnes à la peau claire, l’escarre apparaît comme une rougeur persistante alors que chez les personnes ayant la peau plus foncé, l’escarre peut être d’une teinte rouge, bleue voire violacée. Ce premier stade de l’escarre est le plus bénin (moins grave) mais nécessite néanmoins des soins et une attention particulière. Ce stade est rapidement réversible avec des soins adaptés (comme des changements de position régulière, la mise en place de matériels spécialisés comme les matelas anti-escarre…) d’où la nécessité d’être vigilant et d’observer de façon régulière les potentielles zones de pression des patients à risques. Si l’érythème n’est pas décelé suffisamment tôt, si celui-ci est mal prise en charge, ou si les soins ne suffisent pas, il peut alors évoluer vers un stade plus grave : le stade 2.

Evolution vers le stade 2

Le stade 2 de l’escarre correspond au stade de la désépidermisation ou celui de la phlyctène. Il s’agit tout simplement de la formation d’une plaie superficielle causée par la perte d’une partie de l’épiderme et/ou du derme.  Ce stade peut également se présenter sous forme d’une phlyctène (ampoule) rempli de liquide transparent ou de sang (qui peut souvent faire penser au stade plus grave de l’escarre qui est la nécrose). La phlyctène correspond à un décollement de l’épiderme rempli d’une poche de liquide ou de sang. Tout comme le stade 1, ce stade peut être douloureux et peut rapidement évoluer vers des stades plus graves comme le stade 3 et 4 de l’escarre si elle n’est pas prise en charge correctement et surtout rapidement.

Le stade 3, début de la nécrose

Le stade 3 est le stade de la nécrose, c’est-à-dire la mort des tissus vivants et des cellules de la peau. Ce stade est caractérisé par la formation d’une plaie profonde de la peau (contrairement au stade 2 qui est caractérisé par une plaie superficielle ou une phlyctène) touchant cette fois-ci l’épiderme, le derme et les tissus sous-cutanés mais sans atteindre les muscles et les os sous-jacents. La peau se nécrose, elle devient noire et très rigide. Il s’agit d’un stade grave de l’escarre.

Le stade 4, l’ulcération

Enfin, le stade le plus grave est le stade 4, il s’agit de l’ulcération. Cette ulcération apparait après le stade de la nécrose. Il s’agit d’une plaie profonde voire très profonde. Il est caractérisé par une perte de toute l’épaisseur de la peau avec une destruction importante des tissus allant cette fois ci jusqu’aux muscles et aux os. Il peut également y avoir des atteintes au niveau des tendons ou des articulations. Les os et les muscles sont exposés et visibles. De nombreuses complications peuvent donner suite à ce stade d’ulcération. Parmi ces complications on retrouve :

  • L’ostéomyélite (inflammation et destruction des os dû à des bactéries ou champignons)
  • La cellulite (inflammation de la peau et des tissus sous-cutanés dû à une bactérie)
  • La bactériémie (présence de bactérie dans le sang)
  • La méningite (inflammation des méninges situées au niveau du cerveau)
  • L’endocardite (infection dû à des bactéries touchant les parois internes du cœur)

Plus le stade de l’escarre est avancé plus les chances de guérison sont faibles et la période de cicatrisation longue et pénible. Il est donc très important de diagnostiquer tôt ce type de lésion. Les conséquences physiques et psychologiques pour les patients peuvent être importantes, c’est pour cela que la prévention est primordiale.

 

Mécanisme de l'escarre par le laboratoire Naturveda

Mécanisme de l’escarre 

Les articles pour comprendre les escarres

Magazine de la migraine

Le magazine de la migraine a été développé en collaboration avec notre partenaire “La clinique de la migraine”. Nous essayons de vous expliquer simplement la migraine et de vous tenir informé des dernières innovations scientifiques. Bien comprendre sa maladie est déjà un grand pas en avant. Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien manquer (environ 1 lettre par mois).

Newsletter

Ne manquez pas nos innovations !

Merci !

Share This
0
Menu