Maman a la migraine

Avr 12, 2021 | Magazine de la migraine, Témoignages

MIG SPRAY traitement préventif des crises de migraine

Nicolas attendait à la sortie de l’école. Mais visiblement sa maman avait du retard. Du haut de ses 7 ans, il est autorisé à rentrer seul, mais il semble guêter sa venue. Je lui demande alors pourquoi il ne rentre pas.
–  J’attends Maman. Elle a dit qu’elle venait me chercher mais elle est pas encore là. Maman a la migraine, c’est ce qu’elle a dit à papa hier soir, ajoute le petit.

Un petit sourire naît sur mes lèvres, bien involontairement. J’ai alors pensé que je devais prendre note que les enfants n’ont aucun filtre et que je devais faire plus attention à ce que je dis en leur présence.

Nous nous éloignons un peu du portail et c’est alors qu’il me raconte :

“Maman, elle a des migraines. C’est pas facile quand ça arrive. Il ne faut plus faire du bruit, alors avec ma petite sœur, on essaye de chuchoter. Maman, elle va dans la chambre et papa s’occupe de nous. Mais ça le fâche. Il dit que maman le fait exprès et qu’un mal de tête, ça passe avec un médicament. Il se met vite en colère parce qu’il aime pas faire à manger. Margault et moi, on sait qu’il faut pas râler dans ce cas, sinon il nous punit. J’aime pas quand maman a des migraines, parce qu’elle dort tout le temps. On peut pas jouer avec elle ni faire des câlins. Mais hier, Margault et moi, on s’est glissés dans la chambre et dans le lit. Maman sourit toujours, même quand elle a la migraine. Elle nous a pas grondé et on a fait une sieste ensemble, tous les trois, avec maman, même si elle avait la migraine. Margault, elle ronfle. Maman et moi, on a chuchoté ensemble. Elle m’a raconté une histoire de quand elle était petite. C’était chouette d’être avec elle.”

Je l’ai écouté avec patience me livrer chaque particule de son petit cœur d’enfant.

 

La souffrance de cette maman à peine palpable qui crève le cœur de l’adulte que je suis.

C’est alors que la maman est arrivée. Elle me remercie d’avoir veiller sur son garçon. Elle a le teint légèrement grisâtre et les yeux creusés. Je reconnais cette expression. Et ce sont mes souvenirs qui sont remontés à ma mémoire. J’avais oublié à quel point il m’était difficile de supporter mon impuissance face à la douleur d’un être aimé. Je me souviens que ma propre mère souffrait aussi de ce mal pernicieux. Elle devait rester couchée, et il ne fallait pas faire de bruit. Malgré ça, mon père râlait fortement parce qu’elle n’était pas disponible dans la maison. Parfois même, au point de l’empêcher de se reposer et elle se levait. Je voyais sa mine grise et je sentais une odeur de douleur. Mais elle était tellement forte…

Le petit garçon saute de joie et court vers sa maman. Il stoppe son élan juste avant d’arriver au niveau d’elle, mais elle s’accroupit et l’accueille avec un grand sourire et un baiser de maman. Je m’approche pour l’entendre dire :

– Tu as encore la migraine ?

– Une toute petite… chuchote-t-elle (elle tourne les yeux vers moi). Merci de vous être occupé de Nicolas. C’est gentil.

– Il m’a parlé de vos soucis de santé, dis-je, décidé à aller droit au but.

– Oh, ce n’est rien de bien méchant, répond-elle pour couper court à la conversation.

 

Je me suis contenté de hocher la tête, compatissant.

Elle me sourit poliment et commence à s’éloigner vers sa voiture, avec son fils.

– Attendez. Je sais qu’on ne se connaît pas vraiment mais je pense que je peux peut-être vous aider avec vos migraines.

– Ça ira, je vous assure.

– Je me doute que vous avez pris de nombreux médicaments et que je ne suis pas le premier à vous proposer de tester un truc, et peut-être même que vous prenez déjà un traitement, mais je travaille à l’institut. Nous développons un nouveau principe actif. Rien de miraculeux mais peut-être qu’on trouvera un traitement pour réduire la violence de vos migraines et vous aider à les surmonter. On peut en discuter ? Allons prendre un café et je vous explique ce que je fais.

La maman a accepté… et j’ai ajouté l’odeur du soulagement bienveillant à ma collection de trucs insolites !

Les articles pour comprendre la base :

Newsletter

Ne manquez pas nos innovations !

Merci !

Share This
0
Menu