Guide migraine, comment soulager une migraine ?
Le guide de la fibromyalgie par Naturveda
Comment soigner la fibromyalgie - Guide de la fibromyalgie
Naturveda » Blog santé et bien-être de Naturveda » Nature au service de la santé » La phytothérapie pour soulager l’arthrose

La phytothérapie pour soulager l’arthrose

Juil 1, 2022 | Nature au service de la santé

Qu’est-ce que l’arthrose ?

Dans cet article, nous allons vous permettre de comprendre ce qu’est l’arthrose et comment les méthodes naturelles telles que la phytothérapie peuvent soulager l’arthrose. L’arthrose est une pathologie qui concerne 10 millions de personnes en France. Elle est plus susceptible de se mettre en place chez le sujet âgé. Elle concerne en effet 65% des plus de 65 ans.

C’est une maladie articulaire qui va conduire à la destruction du cartilage. Le glissement des os sans friction est possible grâce à l’ensemble d’articulations qui constituent notre corps. L’articulation est vectrice de mouvement. Il est possible de ressentir de fortes douleurs lorsque cette articulation est endommagée. Ces douleurs contraignent la mobilité du patient souffrant d’arthrose.

De quoi est composé le cartilage ?

Le cartilage est un tissu conjonctif relativement souple. Il est composé de collagène qui lui confère sa flexibilité et l’aide à résister à la tension qui peut s’exercer sur lui. Mais également de l’élastine qui permet de lier les molécules de collagène entre elles pour assurer la cohérence de la structure soutenue par des protéoglycanes pour augmenter l’adhésion de cette unité tissulaire.

Les protéoglycanes sont des molécules riches en chondroïtine. C’est une substance qui participe à l’entretien d’un cartilage sain. La glucosamine est également une substance permettant de nourrir le cartilage. Sans chondroïtine ni glucosamine, le cartilage ne pourrait pas se régénérer.

Quelles sont les causes de l’arthrose ?

Pour une articulation fonctionnelle, il faut un cartilage reposé, nourri et hydraté. Le liquide synovial, qui entoure le cartilage, aide à apporter les nutriments nécessaires à son entretien. Il permet également de fluidifier les mouvements. Lors d’une carence nutritive, d’un déséquilibre alimentaire ou dans des cas plus graves de dénutrition, le cartilage aura du mal à être nourri correctement. Il va donc perdre en fonctionnalité et en renouvellement. Ceci engendre un vieillissement prématuré de l’intégrité de la structure cartilagineuse.

Les personnes soumises à uDécouvrir les causes de l'arthrose avec Naturvedan effort plus intense ou prolongé, avec peu de repos, sont également susceptibles de développer de l’arthrose. En effet, lors de la compression du cartilage, un phénomène de dispersion du liquide qui le compose s’opère. Les phases de repos aident le retour du liquide au sein de la structure. Plus les phases de repos sont courtes ou en déséquilibre par rapport aux phases de compression, plus le cartilage va s’affaiblir. C’est le cas pour les sportifs de haut niveau, les personnes ayant un emploi très physique et éprouvant, et celles soulevant des charges lourdes. Le surpoids accentue également la tension exercée sur les articulations.

L’âge reste la cause la plus répandue dans le cas d’arthrose. En effet, lorsque le corps vieillit, des troubles métaboliques se mettent en place, induisant des difficultés fonctionnelles tissulaires. Le cartilage est difficilement renouvelé et détruit petit à petit.

Quel est le complément alimentaire le plus efficace contre l’arthrose ?

Plusieurs compléments alimentaires existent pour contribuer au maintien d’une articulation en bonne santé. Ils n’ont pas pour vocation de guérir l’arthrose, mais ils soutiennent l’intégrité articulaire.

Collagène, chondroïtine et glucosamine

Comme nous l’avons expliqué, ces trois substances entrent dans la composition du tissu cartilagineux. Il est possible de les retrouver, toutes les trois, dans la formulation de nombreux compléments alimentaires présents sur le marché. Elles existent en supplémentation sous forme de poudre à diluer ou de gélules à avaler.

Vous trouverez le collagène sur le marché des compléments alimentaires sous l’appellation Peptan ®, Collagen type I, Collagen type 2 ou Peptide de collagène. Concernant les deux autres substances, bien qu’il soit possible de les retrouver séparées, elles sont très fréquemment associées (Chondroïtine sulfate, chondroïtine glucosamine MSM, etc.).

Glycine

La glycine est un acide aminé qui compose ⅓ du collagène. En supplémentation, elle est donc bénéfique à la synthèse du collagène dans l’organisme.

Vitamine C

La vitamine C (acide ascorbique) est une vitamine hydrosoluble qui a un fort pouvoir antioxydant. Elle intervient dans la formation du collagène et devient donc intéressante en supplémentation dans les cas d’arthrose.

Le cuivre

Les compléments alimentaires à base de cuivre peuvent être intéressants en cas d’arthrose. En effet, dans les cas d’inflammation du cartilage, le cuivre permettrait la synthèse de superoxyde dismutase (SOD). Cette molécule intervient dans la lutte des radicaux libres et participe à la synthèse de prostaglandines inflammatoires. Il limite ainsi l’inflammation du cartilage.

Attention, la prise de compléments alimentaires ne doit en aucun cas remplacer une alimentation saine, équilibrée et variée.

Les compléments alimentaires en phytothérapie pour l’arthrose

La phytothérapie se développe de plus en plus au sein du marché des compléments alimentaires. Ces solutions naturelles sont un réel atout pour contribuer à un corps en bonne santé. Notamment lorsqu’il s’agit d’avoir recours à la phytothérapie pour soulager l’arthrose.

Harpagophytum (Harpagophytum procumbens)

L’Harpagophytum peut être intéressant en tant que solution naturelle en cas d’arthrite ou d’arthrose. On utilise cette plante, appelée aussi Griffe du diable, en phytothérapie pour ses racines possédant des propriétés anti-inflammatoires. Elle est bien souvent consommée, dans le cas d’inflammation chronique, pour soulager l’arthrose. La racine d’Harpagophytum contient des tanins, des iridoïdes (harpagosides, harpagide et procumbide), des phytostérols, des esters triterpéniques, des flavonoïdes, des actifs aromatiques et de l’harpagoquinone. L’ensemble de ces actifs lui confèrent des propriétés intéressantes pour contribuer à limiter l’inflammation des cartilages.

En rhumatologie, l’harpagophytum est utilisé en gel de massage afin de résorber l’inflammation et par voie orale (capsules) afin d’accélérer le processus physiologique de guérison de l’arthrose.

Cassis (Ribes nigrum)

En phytothérapie pour soulager l’arthrose, on privilégiera l’utilisation des feuilles de cassis. En effet, le cassissier était appelé “l’arbre aux goutteux” étant très utilisé pour soigner la goutte. Les feuilles de cassis permettraient d’aider à la régénération du cartilage. Étant riches en anthocyanes elles contribueraient à réduire significativement l’inflammation.

La baie de cassis renferme, elle aussi, des molécules aux propriétés anti-inflammatoires (flavonoïdes et anthocyanidols).

Curcuma (Curcuma longa)

Généralement, on utilise le curcuma comme condiment pour colorer et épicer les plats. Mais ce n’est pas son seul atout.

On utilise vivement sa racine en phytothérapie et plus particulièrement dans la médecine ayurvédique. Elle est une médecine non conventionnelle originaire de l’Asie. Le curcuma est également appelé “Safran Indien”. La racine de curcuma est reconnue pour son puissant effet anti-inflammatoire. Cette plante renferme un actif majeur, la curcumine.

Ortie piquante (Urtica dioïca)

L’ortie possède de nombreuses vitamines, des minéraux et des oligo-éléments. De lle possède elle aussi une action anti-inflammatoire et aide le cartilage à se reconstruire.

Nous pouvons consommer les feuilles d’Ortie en infusion.

Recette de feuilles d'ortie pour calmer les douleurs d'arthroseIdée recette de phytothérapie pour l’arthrose :

Laisser infuser une poignée de feuilles d’ortie dans de l’eau bouillante pendant environ 10 minutes. Consommer jusqu’à trois tasses par jour en cas d’arthrose ou d’arthrite. Ces infusions pourraient aider à soulager les douleurs rhumatismales. Vous pouvez ajouter à cette préparation du gingembre, du curcuma et du citron pour plus d’efficacité et de saveurs.

Utilisation de la Reine des prés en phytothérapieReine des prés (Spirea ulmaria)

Dans la phytothérapie contre l’arthrose, on peut avoir recours à la Reine des prés pour aider à mieux supporter les symptômes de l’arthrose. Elle possède en effet des vertus anti-inflammatoires et antalgiques. L’acide salicylique fait partie des actifs qu’elle contient. Cet actif est le principal composé de l’aspirine. Elle permet ainsi de soulager la douleur due à l’arthrose.

La phytothérapie à travers les huiles cosmétiques

Les huiles cosmétiques Naturveda pour la phytothérapieCes plantes peuvent être consommées en compléments alimentaires, mais elles sont aussi bénéfiques en usage cosmétique à travers des huiles de massage pour soulager l’inflammation directement au niveau local.

Les huiles essentielles possèdent une concentration bien plus élevée en extrait de plantes. Il faut cependant les manipuler avec une grande précaution, car elles peuvent être irritantes de par leur forte concentration.

La présence de menthe poivrée dans une huile essentielle est intéressante en cas d’inflammation. Elle permet d’apporter une sensation de frais sur la peau et apaise rapidement l’échauffement provoqué par la douleur.

Comment se débarrasser définitivement de l’arthrose ?

Malheureusement, il n’existe pas de traitement complètement efficace pour guérir définitivement l’arthrose. Préservez autant que possible vos articulations avec des mouvements appropriés. Ne négligez pas votre alimentation ni votre repos pour prendre soin de votre organisme. Et enfin, tournez-vous vers la phytothérapie pour prévenir une inflammation ou une dégradation du cartilage.

Phytothérapie et arthrose : Références bibliographiques

1 – Altindag O, Erel O, et al. Increased oxidative stress and its relation with collagen metabolism in knee osteoarthritis. Rheumatol Int. Février 2007, Vol. 27, 4, pp. 339- 44.

2 – Wegener, T., & Lüpke, N.-P. Treatment of patients with arthrosis of hip or knee with an aqueous extract of Devil’s Claw (Harpagophytum procumbensDC.). Phytotherapy Research, 2003, 17(10), 1165–1172.

3 – Chantre P, Cappelaere A, Leblan D, Guedon D, Vandermander J, Fournie B. Efficacy and tolerance of Harpagophytum procumbens versus diacerhein in treatment of osteoarthritis. Phytomedicine 2000; 7(3):177-83.

4 – Haroyan A, Mukuchyan V, Mkrtchyan N, et al. Efficacy and safety of curcumin and its combination with boswellic acid in osteoarthritis: a comparative, randomized, double-blind, placebo-controlled study. BMC Complement Altern Med. 2018;18(1):7.

04.73.55.90.96
0