4. La migraine chronique 

 

Une complication de la migraine

 

Une complication de la migraine qui touche 2 à 3 % des patients migraineux. On parle de migraine chronique lorsque le patient fait plus de 15 crises de migraine par mois.

Le passage de la migraine épisodique vers la migraine chronique peut se faire chez n’importe qui. Elle est souvent conditionnée par l’abus de médicaments et par une fréquence de crises de migraine trop élevée.

Plus le patient a de crises de migraine, plus il est susceptible d’augmenter progressivement cette fréquence. Donc à terme de faire des migraines chroniques.

 

Les traitements

 

Il existe plusieurs traitements, spécifiques ou non, pour traiter la migraine chronique. Nous les retrouvons sous les noms de traitements de crise et traitements de fond. Ces traitements peuvent être pris conjointement puisqu’ils n’agissent pas de la même façon, l’un agit sur la crise pour la stopper lorsqu’elle se présente, et le second est quant à lui destiné à diminuer l’intensité et la fréquence des crises et doit être pris en dehors des crises.

Un nouveau traitement à également vu le jour : les anticorps du CGRP. Bien que plusieurs études cliniques soient très prometteuses quant à ce traitement, il n’est pas accessible à tous et sont effet à long terme est encore incertain.

 

Impact psychologique & social

 

Lorsque l’on parle de la migraine, qu’elle soit chronique ou non, on pense à un simple mal de tête. Mais cette pathologie est bien plus qu’une simple céphalée, elle est même handicapante pour les personnes qui en souffrent.

Elle peut survenir à n’importe quel moment, obligeant la personne touchée à s’isoler dans une pièce souvent sombre et calme. Cela à donc un impact psychologique et social, qui n’est pas reconnu.

Les articles pour comprendre la base :

Magazine de la migraine

Le magazine de la migraine a été développé en collaboration avec notre partenaire “La clinique de la migraine”. Nous essayons de vous expliquer simplement la migraine et de vous tenir informé des dernières innovations scientifiques. Bien comprendre sa maladie est déjà un grand pas en avant. Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien manquer (environ 1 lettre par mois).

Newsletter

Ne manquez pas nos innovations !

Merci !

0
Menu