Naturveda » Blog santé et bien-être de Naturveda » Comment savoir si son système immunitaire est affaibli

Comment savoir si son système immunitaire est affaibli

Mar 17, 2022 | Blog santé et bien-être de Naturveda, Magazine de la migraine

Notre système immunitaire se compose d’un ensemble de mécanismes de défense merveilleux permettant à notre corps de se protéger contre les infections et les maladies. Ainsi, des milliards de cellules sont chargées de combattre les éléments néfastes au bon fonctionnement de notre organisme.

 

Les symptômes d’un système immunitaire affaibli

 

Parfois, il arrive que cette immunité soit déficiente, mettant alors notre santé à l’épreuve. Comment savoir si son système immunitaire est affaibli ? Différents symptômes peuvent se manifester en cas de baisse des défenses immunitaires.

 

Parmi eux :

  • Manifestation de nombreuses infections (rhumes, état grippal…) difficile à combattre. En effet, si votre système immunitaire est affaibli, il aura du mal à réagir face à un pathogène (bactéries, virus…). Vos anticorps seront peut-être moins nombreux et moins réactifs.

 

  • Une plaie cicatrise moins vite. De la même manière, lors d’un déficit immunitaire, les cellules de l’immunité impliquée dans le processus de cicatrisation (coagulation du sang, mobilisation des lymphocytes et autres cellules de l’immunité etc.) seront affaiblies. La cicatrisation prend alors plus de temps et le risque d’infection est plus grand.
  • Asthénie générale. Vous risquez de ressentir une fatigue inexpliquée même après de longues heures de sommeil. Le moindre effort physique ou mental peut être plus contraignant qu’à votre habitude.

 

  • Manifestation de troubles digestifs (ballonnements, diarrhées, constipation etc.). Notre immunité passe effectivement par notre microbiote intestinal. Un dérèglement du système immunitaire peut donc se manifester au niveau digestif.

 

  • Apparition de nouvelles allergies. En effet, les allergies sont régulées par le système immunitaire qui tente de combattre les agressions extérieures. Si auparavant vous n’avez jamais eu d’allergie, il est possible qu’un système immunitaire affaibli augmente votre sensibilité aux allergies.

 

Qu’est-ce qui affaiblit le système immunitaire ?

 

Le manque de sommeil est responsable de la diminution de la production de cellules immunitaires, notamment les lymphocytes B. Ce sont des globules blancs synthétisés dans la moelle osseuse, circulant dans le sang et la lymphe, qui participent aux défenses naturelles de l’organisme. Un minimum de 6h de sommeil par nuit est recommandé.

 

Le stress est également un facteur néfaste du système immunitaire. Des chercheurs de l’Inserm ont montré que les hormones du stress, dont le cortisol, empêchent les cellules immunitaires de produire une réponse inflammatoire satisfaisante, nécessaire à l’élimination des virus.

 

Une mauvaise hygiène alimentaire peut également être responsable d’une faible immunité. En effet, une alimentation déséquilibrée risque de nuire aux fonctions métaboliques de l’organisme y compris les fonctions impliquées dans la réponse immunitaire. C’est le cas d’une surconsommation de sucre qui forcera votre organisme à produire une grande quantité d’insuline. Votre pancréas, organe impliqué dans la gestion et la production des hormones, sera affaibli.

 

Le surpoids et l’obésité fragilisent l’immunité. En effet, le tissu adipeux est responsable de la sécrétion des cytokines, certaines d’entre elles sont trop inflammatoires. Des réserves trop grandes de tissus adipeux sont donc responsables d’un dysfonctionnement de l’immunité.

 

L’âge, facteur inévitable, est également impliqué dans la diminution de l’immunité. Plus précisément, ce sont les lymphocytes T qui sont moins efficaces et qui réagissent moins bien aux agressions pathogènes.

 

Certains médicaments peuvent fragiliser le système immunitaire. D’une part, en déréglant le microbiote intestinal (certaines souches bactériennes sont sensibles aux antibiotiques, en cherchant à combattre les mauvaises bactéries, on risque également de combattre celles qui nous sont bénéfiques). D’autre part, en touchant volontairement à l’immunité dans le cas d’un traitement contre un cancer (c’est le cas de certaines chimiothérapies ou médicaments immunosuppresseurs).

 

Il existe des maladies génétiques qui sont la cause d’un dysfonctionnement immunitaire. Les maladies auto-immunes correspondent à une surproduction de la réponse immunitaire. Dans ce cas, les anticorps ou les cellules immunitaires vont reconnaître les cellules de l’organisme comme agent pathogène. Notre système immunitaire va donc combattre perpétuellement nos propres cellules. C’est le cas de la maladie de Crohn (inflammation chronique intestinale), le diabète de type un, la polyarthrite rhumatoïde, ou encore un Vitiligo. Dans d’autres maladies, on peut parler, au contraire, d’immunodéficience. C’est le cas du virus du Sida (VIH).

 

Comment renforcer le système immunitaire ?

 

Pour renforcer son immunité, il faut tout d’abord veiller à corriger au maximum les causes évoquées ci-dessus. Veiller à apporter à votre corps une alimentation équilibrée et variée. Une bonne alimentation sera source de vitamines et minéraux bénéfiques au fonctionnement de votre métabolisme. Il peut être intéressant de réaliser un bilan sanguin afin de prévenir les carences. Le zinc, le fer, le sélénium, la vitamine C… bon nombre de vitamines et minéraux sont primordiaux au bon fonctionnement de l’immunité. Demander conseil à votre médecin avant d’entamer une supplémentation en vitamines et minéraux. Si la supplémentation n’est pas adaptée, il peut y avoir des risques de toxicité.

 

Le sommeil ne doit pas être négligé. Il constitue une part importante de votre hygiène de vie. Un sommeil récupérateur joue un rôle dans la production des cellules de l’immunité.

 

L’hiver, les maux du quotidien sont plus fréquents. Un rhume ne nécessite pas obligatoirement la prise d’antibiotiques. N’ayez recours à ce traitement seulement en cas de nécessité afin de ne pas affaiblir inutilement votre microbiote intestinal.

 

Il existe des méthodes naturelles pour renforcer son immunité. C’est le cas de certaines plantes utilisées en phytothérapie. Une dizaine de ces plantes est évoquée dans l’article “Quelle plante pour renforcer les défenses immunitaires ?”. Vous y trouverez également des propositions de tisanes faites maison et une idée recette.

 

La pratique d’une activité physique et sportive est bénéfique pour renforcer son système immunitaire. À chaque personne correspond une activité adaptée, course, cyclisme, natation, sport de combat, équitation, sports collectifs… Nul besoin de courir un marathon, commencez par instaurer 30 minutes de marche quotidienne. De plus, la pratique sportive améliore les capacités cardiovasculaires. Elle permet également la production des hormones du bien-être, dont les endorphines.

 

Comment faire passer une migraine - Le guide de la migraine
MIGSPRAY traitement préventif naturel des crises de migraine. Laboratoire Naturveda
04.73.55.90.96
Inscrivez-vous à notre Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

1 fois par trimestre, profitez de promotions exclusives et des dernières actualités santé.

Votre inscription est prise en compte. Merci

0