Naturveda » Magazine de la migraine » Les bases » #6 L’aura migraineuse

#6 L’aura migraineuse

Nov 4, 2020 | Les bases, Magazine de la migraine

Dans 20 à 30 % des cas, la migraine est associée à une aura qui se manifeste par des crises récurrentes de symptômes visuels, sensitifs ou autres du système nerveux central, unilatéraux et entièrement réversibles (Dodick et al. 2018). Un patient peut parfois présenter des migraines avec aura, et parfois des migraines sans. Cette phase précède en général l’apparition des céphalées, mais ces étapes se chevauchent souvent et l’aura se mélange à l’apparition des premières douleurs (Davoine et al. 2016). Dans certains cas, la crise de migraine se limite seulement à l’aura, sans qu’il y ait apparition de céphalées. Les symptômes peuvent être uniques ou multiples et peuvent se succéder ou s’additionner, il existe là une grande variabilité entre les patients (Géraud et al. 2015). Découvrez comment soulager la migraine

 

Les symptômes de l’aura

migraine avec aura

Crédit photo : http://www.optikdigital.ca/

Les symptômes sont habituellement visuels, le scotome scintillant représentant l’aura visuelle typique la plus commune. Il s’agit d’une zone aveugle dans le champ visuel, bordée par une frange de phosphènes brillants et dessinant une ligne hachurée. Au début, celui-ci est petit et central, puis il se développe progressivement vers la périphérie du champ visuel, pour envahir en 10 à 30 minutes la totalité de l’hémichamp. D’autres symptômes peuvent être sensitifs avec l’apparition de paresthésies ; ils peuvent aussi se présenter sous la forme de troubles du langage ou plus rarement, avec l’apparition de signes moteurs (ICHD-3 2018; Géraud et al.2015).

 

 

Plusieurs formes cliniques de l’aura migraineuse

La classification internationale ICHD-3β distingue quatre formes cliniques de migraine avec aura :

  • La migraine avec aura typique pouvant être suivie d’une céphalée ou pas, et sans qu’il y ait de distinction entre céphalées migraineuses ou d’un autre type
  • La migraine avec aura du tronc cérébral avec entre autres des vertiges, des acouphènes, une diplopie ou une hypoacousie
  • La migraine hémiplégique avec un déficit moteur d’un hémicorps, allant d’une simple lourdeur à un déficit total
  • La migraine rétinienne avec des troubles visuels monoculaires pouvant aller jusqu’à la cécité

migraine aura

 

Diagnostic de l’aura migraineuse

Critère de diagnostic de la migraine avec aura (ICHD-3β : 1.2) :

  1. Au moins deux crises remplissant les critères B et C
  2. Un ou plusieurs symptômes d’aura entièrement régressifs suivants :
    1. Visuel
    2. Sensitif
    3. Touchant la parole et/ou le langage
    4. Moteur
    5. Du tronc cérébral
    6. Rétinien
  3. Au moins deux des quatre caractéristiques suivantes
    1. Au moins un des symptômes de l’aura se développe progressivement sur > 5 minutes et/ou de symptômes ou plus surviennent de manière successive ;
    2. Chaque symptôme individuel de l’aura dure entre 5 et 60 minutes
    3. Au moins un des symptômes de l’aura est unilatéral
    4. L’aura est accompagnée ou suivie par une céphalée dans les 60 minutes
  4. Pas de meilleurs critères de diagnostic dans l’ICHD-3β et un accident ischémique transitoire a été éliminé

Références

Davoine, Dr ELISE. 2016. « Migraine : des recommandations générales à la prise en charge pratique ». REVUE MÉDICALE SUISSE, 5.

Dodick, David W. 2018. « Migraine ». The Lancet 391 (10127): 1315‑30. https://doi.org/10.1016/S0140-6736(18)30478-1.

Géraud, Gilles. 2015. Les Céphalées en 30 leçons. Elsevier Masson. Ebreges.

ICHD-3. 2018. « Headache Classification Committee of the International Headache Society (IHS) The International Classification of Headache Disorders, 3rd Edition ». Cephalalgia 38 (1): 1‑211. https://doi.org/10.1177/0333102417738202.

Les articles pour comprendre la base :

Newsletter

Ne manquez pas nos innovations !

Merci !

0