Naturveda » Magazine de la migraine » Migraine opthalmique » #1 Quels sont les causes de la migraine ophtalmique ?

#1 Quels sont les causes de la migraine ophtalmique ?

Août 17, 2021 | Magazine de la migraine, Migraine opthalmique

Le scotome visuel caractéristique de la migraine ophtalmique

 

La migraine ophtalmique et une migraine avec aura typique. C’est-à-dire avec uniquement des symptômes visuels. Parmi ces symptômes visuels, on retrouve essentiellement le scotome visuel. Il s’agit de tâches dans le champ de la vision et parfois ces tâches peuvent être lumineuses, on parle alors de scotome scintillant. Le patient peut décrire des lignes hachurées, ou des tâches de manière régulière ou irrégulière. Elles peuvent être localisées au centre du champ visuel et parfois la périphérie. Généralement, ce symptôme est unilatéral, c’est-à-dire qu’il ne touche pas les deux yeux en même temps. Dans tous les cas dans la migraine ophtalmique, le scotome visuel est transitoire et disparaît avec la fin de la crise.

Pour mieux comprendre nous vous conseillons de lire cet article simple sur les mécanisme de la migraine

Une activité électrique intense du cortex

L’apparition de cette aura visuelle dans la migraine ophtalmique serait la conséquence d’une dépression corticale envahissante. Il s’agit d’un phénomène où des neurones vont brutalement s’exciter, c’est la dépolarisation, puis entrer dans une phase de repos ou de silence. C’est un phénomène électrophysiologique qui va se propager au sein du cortex à la vitesse de quelques millimètres par minute. Pour des raisons encore inconnues, ce sont les neurones au niveau de l’aire visuelle du cerveau qui sont les plus facilement touchés par ce phénomène. Ainsi dans la migraine ophtalmique, quand arrive cette dépression corticale envahissante au niveau de l’aire visuelle, le patient commence à ressentir le scotome visuel avec l’apparition des tâches et des sentiments.

 

Une propagation de 2 à 5 mm/minute

 

Les premières études sur cette dépression corticale envahissante ont été menées dans les années 1940 par le professeur Leao. Il a su enregistrer chez l’animal cette activité électrique particulière dans le cortex et enregistrer sa propagation dans le cortex. Quand un neurone est soumis à cette activité électrique, il libère de nombreux composants chimiques qui vont stimuler les neurones voisins. Ceci contribue à la propagation du phénomène au sein de l’aire visuelle dans le cas de la migraine ophtalmique, mais également dans d’autres aires du cortex. L’aire motrice, les aires sensorielles, ou encore l’aire du langage peuvent être touchées. Les symptômes ressentis par le patient correspondent aux aires atteintes.

Une récente théorie scientifique explique que cette dépression corticale envahissante pourrait être présente dans tous les cas, que ce soit la migraine ophtalmique ou les migraines sans aura. C’est seulement qu’elle se situerait dans des aires qui n’entraînent pas de symptômes ressentis par le patient. Elle serait donc bien présente et passerait inaperçue.

Vous en savez un peu plus maintenant sur ce phénomène très particulier de l’aura migraineuse dans la migraine ophtalmique.

Pour aller plus loin sur la dépression corticale envahissante cliquez ici

Guide migraine, comment soulager une migraine ?
MIGSPRAY traitement préventif naturel des crises de migraine. Laboratoire Naturveda
04.73.55.90.96
0