Relaxation, hypnose, rétrocontrôle et thérapies manuelles

Oct 8, 2020 | Magazine de la migraine, Traitements, Traitements naturels

MIG SPRAY traitement préventif des crises de migraine

Outre les médicaments de crises de fonds, toutes les techniques naturelles qui aident à se détendre pendant la crise permettent d’atténuer les douleurs. Ces thérapies permettent aussi de mieux gérer le stress et potentiellement, de réduire la fréquence des crises (Fauconnier et al. 2015). Les techniques de relaxation sont multiples et incluent la méditation, le yoga ou des exercices de respiration de sophrologie. Le sport fait également partie des activités apaisantes et une récente étude a montré qu’une pratique sportive régulière permettait de diminuer la fréquence des crises (Amin et al. 2018). La régularité semble le point essentiel, car une activité physique intense isolée peut aussi être un facteur déclenchant.

 

Relaxation et biofeedback

relaxation migraineLe rétrocontrôle (biofeedback) est de plus en plus utilisé et se base sur la mesure des fonctions organiques. Le but est d’apprendre au patient à repérer les variations physiologiques de son corps, telles que le pouls, la température cutanée, l’activité musculaire, puis à les contrôler pour les apaiser. De nombreuses publications concluent à l’efficacité du biofeedback pour soulager les migraines (Nestoriuc et al. 2007). Qu’ils soient accompagnés d’une relaxation ou combinés à un traitement comportemental, les résultats indiquent une efficacité supérieure au groupe placebo.

La méta-analyse de l’US Headache Consortium publiée en 2000 (Campbell et Penzien 2000) montrent que la relaxation, le rétrocontrôle combiné à la relaxation, les thérapies cognitives et comportementales ont une efficacité significative dans la prévention des crises comparées au placebo, avec une réduction de 30 à 50 % de leur intensité. De plus, ces effets semblent se maintenir sur plusieurs années et s’accentuent tant que le patient s’exerce. Beaucoup d’auteurs mettent en cause la fiabilité de ces études, dû essentiellement au fait que le groupe placebo est facilement repérable chez les patients. Quoi qu’il en soit, l’apaisement de l’esprit, par ces thérapies, a un effet bénéfique au quotidien dans la gestion du stress et des douleurs. D’ailleurs, son efficacité a été décrite dès le deuxième siècle par Galen (Sacks 1999) et continue aujourd’hui d’être employée dans quasiment tous les services de prise en charge des douleurs chroniques.

 

Hypnose médicale : une thérapie

L’hypnose médicale a souvent été étudiée dans les douleurs chroniques et la migraine (Michaux 2004). Elle intervient sur deux axes : permettre au migraineux de contrôler ses émotions, qui constituent de puissants déclencheurs des crises, et quand celles-ci s’installent, de lui permettre de moduler sa douleur pour en réduire son intensité. Plusieurs études ont montré l’efficacité de l’hypnose dans la prise en charge des douleurs chroniques. Son efficacité est essentiellement liée à la production importante d’endorphines qui agissent comme des antalgiques naturels. Après un apprentissage plus ou moins long, le patient peut utiliser l’autohypnose. En s’exerçant régulièrement, il est capable de relâcher son corps et de moduler sa douleur seule.

 

L’ostéopathie : une autre thérapie

ostéopathieL’ostéopathie est une thérapie manuelle auquel les patients ont le plus recours dans la prise en charge de leurs migraines. Il n’existe que très peu d’études ayant évalué l’efficacité de l’ostéopathie dans leur prévention. D’une part, il est difficile de réaliser des études selon une méthodologie adéquate ou de les comparer entre elles. En effet, le groupe placebo est souvent constitué de pseudos séances de massages et les critères d’évaluation diffèrent d’une étude à l’autre (Cerritelli et al. 2017). L’action de l’ostéopathie serait essentiellement de moduler l’activité parasympathique par des techniques crâniennes et craniosacrées. Certains ostéopathes prétendent également avoir une action sur le drainage des sinus veineux et les tensions de la faux et des tentes du cerveau et du cervelet. Les blocages des premières cervicales, et des articulations temporo mandibulaires, auraient également un impact dans le traitement de fond des patients migraineux en ostéopathie (Pérot et Buch 2013).

Références

Amin, Faisal Mohammad, Stavroula Aristeidou, Carlo Baraldi, Ewa K. Czapinska-Ciepiela, Daponte D. Ariadni, Davide Di Lenola, Cherilyn Fenech, et al. 2018. « The association between migraine and physical exercise ». The Journal of Headache and Pain 19 (1). https://doi.org/10.1186/s10194-018-0902-y.

Campbell, J., et Donald Penzien. 2000. « Evidenced-Based Guidelines For Migraine Headache: Behavioral and Physical Treatments », janvier.

Cerritelli, Francesco, Eleonora Lacorte, Nuria Ruffini, et Nicola Vanacore. 2017. « Osteopathy for primary headache patients: a systematic review ». Journal of Pain Research 10 (mars): 601‑11. https://doi.org/10.2147/JPR.S130501.

Fauconnier, E. 2015. « Relaxation, hypnosis, psychotherapy for headache: it truly works, under certain conditions! » Archives De Pediatrie: Organe Officiel De La Societe Francaise De Pediatrie 22 (5 Suppl 1): 21‑22. https://doi.org/10.1016/S0929-693X(15)30012-9.

Michaux, Didier. 2004. Douleur et hypnose. Editions Imago.

Nestoriuc, Yvonne, et Alexandra Martin. 2007. « Efficacy of Biofeedback for Migraine: A Meta-Analysis ». Pain 128 (1): 111‑27. https://doi.org/10.1016/j.pain.2006.09.007.

Pérot, Jean-François, et Von Buch. 2013. Traitement Ostéopathique des Céphalées et Migraines. Maloine. Cahiers d’ostéopathie.

Sacks, Oliver. 1999. Migraine. Edition du Seuil. Paperback. New York: Vintage.

 

Les articles pour comprendre les traitements de la migraine :

Le sport doux : une solution pour soulager la migraine ? j’ai testé le Pilates

Le sport doux : une solution pour soulager la migraine ? j’ai testé le Pilates

Bonjour tout le monde, Étant migraineuse depuis 25 ans, j’ai eu le temps de tester de nombreuses solutions et aujourd’hui, j’ai envie d’aborder avec vous mon expérience sur la migraine et le sport doux. Pour commencer, il faut définir ce que l’on entend par sport...

Newsletter

Ne manquez pas nos innovations !

Merci !

Share This
0
Menu