Amnésie traumatique et trauma complexe

par | Mar 20, 2021 | Blog santé et bien-être de Naturveda

L’amnésie traumatique est chose courante pour les victimes de violences. Et bien souvent, elle a pour origine un trauma complexe. Mais qu’est-ce que l’amnésie traumatique et qu’est-ce qu’un trauma complexe ? Quelle prise en charge pour les personnes qui en souffrent ? On fait le point.

 

L’amnésie traumatique : c’est quoi ?

L’amnésie traumatique est courante chez les personnes ayant vécu des violences. Elle est très fréquente notamment chez les victimes de violences sexuelles. Prenons cet exemple pour mieux définir l’amnésie traumatique. En cas d’agression sexuelle, la victime subit un stress tellement intense que son organisme n’est pas en mesure de le gérer. Mis en situation de danger vital, le cerveau de la personne active un mécanisme de protection qui consiste à faire disjoncter certaines fonctions du cerveau. Ainsi, les informations concernant le vécu de l’agression ne sont pas traitées et intégrées comme mémoire autobiographique.

Les souvenirs de l’événement traumatisant sont conservés mais mis hors d’atteinte de la personne. Cette amnésie peut durer quelques jours, quelques mois, années ou mêmes décennies. L’amnésie traumatique peut également perdurer tout au long de la vie de la personne. Elle peut être partielle ou totale également. A tout moment, une victime peut retrouver des souvenirs du traumatisme passé. Les souvenirs peuvent émerger en partie ou en totalité. L’amnésie traumatique est déclenché après une situation de stress dépassé. Explications.

 

Amnésie et trauma

Qu’est-ce que le stress dépassé ?

Le stress dépassé c’est quand le cerveau ne parvient pas à faire face à une situation d’une extrême violence et imprévisible.
C’est un stress aigu qui fait que la personne ne peut plus fonctionner de manière cohérente. Quand la situation est trop violente ou dure trop longtemps par exemple, le cerveau bugue et n’est plus capable d’intégrer les informations. C’est cela le stress dépassé. Le stress dépassé engage le pronostic vital, c’est pour cette raison que le cerveau fait disjoncter le système. C’est cet état qui fait que les victimes de violences ne sont pas capables d’hurler ou de se défendre lorsqu’elles se font agresser.

Elles ne sont d’ailleurs plus en mesure de comprendre ce qui leur arrive et cet état peut perdurer longtemps. Cela explique aussi pourquoi certaines victimes qui déposent plainte, racontent les faits de manière détachée (sans la dimension émotionnelle). Le processus de court-circuit mis en œuvre par le cerveau, a comme anesthésié la victime qui ne n’a plus de sensations physiques ou psychiques. Les victimes d’amnésie traumatique ont souvent un trauma complexe. Cela peut être dans le cadre de violences sexuelles, à la suite d’un attentat ou bien causé par un autre événement extrêmement violent et traumatisant.

 

Et le trauma complexe c’est quoi ?

Le trauma complexe est lié à des situations traumatiques chroniques ou répétées dans une certaine durée, parfois longue. Un exemple de trauma complexe est celui des violences sexuelles perpétrées dans l’enfance comme l’inceste ou le viol. Les symptômes d’un trauma complexe sont nombreux et diffèrent selon la victime et la nature du trauma. Mais globalement, on retrouvera les caractéristiques suivantes dans un trauma complexe:

  • une dysphorie persistante,
  • des idées suicidaires,
  • des actes d’autodestruction qui peuvent prendre diverses formes,
  • dans le cas de violences sexuelles, il peut y avoir une sexualité compulsive ou au contraire refoulée,
  • des accès de colère violents ou au contraire une colère totalement refoulée,
  • chez certains sujets, le trauma complexe engendre aussi des comportements à risques,
  • la victime peut aussi avoir une amnésie ou au contraire une hypermnésie,
  • elle peut aussi s’être dissociée complètement,
  • la dépersonnalisation est fréquente, tout comme la déréalisation,
  • la personne souffrant d’un trauma complexe peut avoir une reviviscence des événements vécus, et cela de manière totalement intrusive et incontrôlable,
  • certaines personnes peuvent également minimiser les événements traumatisants,
  • la honte et la culpabilité sont aussi des conséquences du traumatisme complexe,
  • l’isolement ou le repli sur soi ne sont pas rares non plus,
  • de fortes perturbations dans les relations ont lieu,
  • la personne peut se sentir incapable de faire confiance aux autres et avoir un sentiment d’insécurité permanent,
  • enfin, de multiples somatisations sont possibles.

 

Le trauma complexe, avec ou sans amnésie, demande une prise en charge par un spécialiste des traumatismes. Il est important de savoir qu’il est possible de travailler en thérapie sur un trauma de l’enfance à l’âge adulte. Quoi qu’il en soit, l’approche thérapeutique devra être intégrative.

Ces articles peuvent également vous plaire

LE MAGAZINE NATURVEDA

Newsletter

Ne manquez pas nos innovations !

Merci !

Share This
0
Menu