Naturveda » Blog santé et bien-être de Naturveda » Escarre » Douleurs liées aux soins des plaies d’escarres ou d’ulcères

Douleurs liées aux soins des plaies d’escarres ou d’ulcères

Sep 28, 2021 | Blog santé et bien-être de Naturveda, Escarre

La douleur des plaies

Les douleurs liées aux soins des plaies sont depuis longtemps connues et étudiées.

Soins redoutés par les professionnels comme par les patients, ces soins pourtant nécessaires ont très mauvaise presse.

Pourquoi soigner une plaie d’escarre ou d’ulcère est-il douloureux ?

La douleur liée à l’escarre peut provenir de l’escarre en lui-même ou peut survenir lors des soins, on parle alors de douleur iatrogène.

Ces soins sont douloureux, lors du renouvellement du pansement :

  • Le nettoyage de la plaie: les professionnels procèdent à un nettoyage de la plaie, qui même s’il est conduit dans les règles de l’art avec du sérum physiologique est douloureux. La prise d’antalgique avant les soins est par conséquent recommandée ou bien l’application d’un anesthésique local avant le soin.
  • Les pansements en eux-mêmes occasionnent des douleurs:
    • Les pansements qui collent à la peau occasionnent des douleurs lors de leur arrachage.
    • La fréquence du renouvellement du pansement doit être optimisée pour que les douleurs liées à la réfection du pansement ne se renouvellent pas trop souvent.
  • Les changements de position pendant les soins induisent également des douleurs.

Les conséquences de la douleur sur le soin et la relation soignant/soigné

Malheureusement, ces douleurs ressenties détruisent la relation de confiance entre le soignant et le soigné. Les patients anticipent la douleur à venir et des études ont prouvé que cela leur faisait ressentir la douleur de manière plus intense. Ils craignent donc de plus en plus la venue des soignants pour la réalisation de ce soin de plaies.

Ce soin est également redouté des soignants, et ce pour plusieurs raisons.

Les soignants ont généralement choisi leur métier dans le but d’améliorer l’état de la personne grâce à leurs soins. Les infirmières ont inscrit la lutte contre la douleur dans l’ADN de leur profession.

Les aides-soignantes, souvent très engagées sur le terrain des mesures exécutées pour lutter contre les facteurs d’aggravation des plaies chroniques sont aussi directement concernées, lors des changements de position, lors de la réalisation des soins de nursing.

« Risquer de faire mal » portent les soignants à modifier leurs comportements par crainte de faire mal. Au-delà de la culpabilité ressentie qui ne peut pas être niée, les soignants peuvent également adopter des stratégies d’évitement qui au final, desservent la guérison.

De plus, la présence d’une plaie chronique telle que l’escarre est un marqueur d’échec pour les soignants en institution, tout comme à domicile. Elle représente l’échec d’un ensemble de mesures préventives visant à lutter contre tous les facteurs favorisant de l’escarre. Même avec les meilleurs soins, la guérison d’une plaie chronique reste lente. La durée des soins s’étale en effet sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Les articles pour comprendre les escarres

Magazine de la migraine

Le magazine de la migraine a été développé en collaboration avec notre partenaire « La clinique de la migraine ». Nous essayons de vous expliquer simplement la migraine et de vous tenir informé des dernières innovations scientifiques. Bien comprendre sa maladie est déjà un grand pas en avant. Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien manquer (environ 1 lettre par mois).

Newsletter

Ne manquez pas nos innovations !

Merci !

0