#2 Les traitements de la migraine chronique

Août 18, 2021 | Magazine de la migraine, Migraine chronique

MIG SPRAY traitement préventif des crises de migraine

2 types de traitements

Il existe 2 grands types de traitements pour traiter la migraine chronique :

  1. Les traitements de crise.
  2. Les traitements de fond.

Traitements de crise

#1 Les traitements de crise sont destinés à stopper la crise quand elle se déclenche. Les traitements sont les triptans et les dérivés de l’ergot de seigle.

Traitements de fond

#2 Les traitements de fond, sont des traitements prophylactiques, c’est-à-dire qu’ils doivent être pris en prévention des crises de migraine, pour agir sur la fréquence et l’intensité de ce dernières. La plupart des traitements de fond sont non spécifiques à la pathologie, en effet on retrouve : des antidépresseurs, des bétabloquants ou encore des antiépileptiques. Récemment un nouveau traitement à vu le jour, spécifique de la migraine : les anticorps du CGRP. Bien qu’existant, ce traitement n’est pas à la portée de tous. Pour y être éligible il faut être atteint de migraine chronique, être en échec d’au moins 2 traitements conventionnels, son coût est de 3000-5000€/an/patient et n’est, pour l’instant, pas remboursé par la sécurité sociale. De plus, les effets à long terme ne sont pas encore certains, mais ils ont fait leurs preuves dans plusieurs études cliniques très prometteuses.

Le but d’un traitement de fond est de préserver le « capital crise » ou « capital triptan (traitement de crise) du patient. Il faut savoir que chaque patient à un « capital crise » et le traitement de crise peut lui-même déclenché des céphalées, après un certain temps, une certaine dose, c’est ce que l’on appel ‘céphalées par abus médicamenteux’. Le but, avec un traitement de fond, est de minimiser la prise de triptans, en ayant une action sur la fréquence et l’intensité des crises.

Carnet de migraine

De plus il est recommandé de tenir un carnet de migraine. La tenue d’un tel journal permettra de recueillir les informations sur :

  • La douleur ressentie (échelle de 1 à 10 par exemple)
  • Les symptômes associés (auras ou non)
  • La durée des crises
  • Le moment de la journée à laquelle la crise s’est déclenchée
  • Si possible, le(s) facteurs déclenchants (temps de sommeil, température, alimentation, stress…)
  • La prise de médicament (quel médicament, à quel moment)

Ce carnet est à tenir tous les jours pendant au moins 1 mois. Cela permettra au patient et à ses médecins de pouvoir suivre l’évolution des crises, d’avoir plus d’informations sur les facteurs déclenchants et aider quant à l’instauration, le maintien, le changement ou l’arrêt d’un traitement.

Les articles pour comprendre la base :

Newsletter

Ne manquez pas nos innovations !

Merci !

Share This
0
Menu