Naturveda » Blog santé et bien-être de Naturveda » Escarre » Physiologie de la cicatrisation des plaies

Physiologie de la cicatrisation des plaies

Sep 29, 2021 | Blog santé et bien-être de Naturveda, Escarre

Le processus de guérison de la peau adulte

La cicatrisation de la peau est un processus dynamique et hautement régulé de mécanismes cellulaires, humoraux et moléculaires. Ce processus commence directement après la blessure et peut durer des années.

Toute perturbation tissulaire de la structure anatomique normale peut être décrite comme une plaie.

Les blessures de la peau sont définies comme des plaies ouvertes ou externes. Les plaies fermées ou internes décrivent, elles, des lésions d’organes.

Régénération versus réparation cutanée

La fermeture d’une plaie cutanée peut être réalisée par régénération ou par réparation. Alors que la régénération décrit le remplacement spécifique du tissu, essentiellement pour l’épiderme superficiel, la réparation cutanée présente une forme de guérison non spécifique dans laquelle la plaie guérit par fibrose et formation de cicatrices. Cette dernière forme est malheureusement la principale forme de cicatrisation des plaies de la peau adulte. Le processus de cicatrisation des plaies cutanées est souvent décrit comme un orchestre, dont l’interaction des cellules, des facteurs de croissance et des cytokines aboutit à la fermeture de la peau.

Même lorsque cet équilibre sensible entre les cellules et les médiateurs est rompu, la déficience d’un type de cellule, ou l’absence d’un médiateur, peut être compensé par d’autres cellules impliquées dans la cicatrisation. Ainsi la réparation peut tout de même avoir lieu.

Le processus de cicatrisation peut être divisé artificiellement. Il comporte 3 à 5 phases qui se chevauchent dans le temps et l’espace.

Les articles pour comprendre les escarres

Magazine de la migraine

Le magazine de la migraine a été développé en collaboration avec notre partenaire « La clinique de la migraine ». Nous essayons de vous expliquer simplement la migraine et de vous tenir informé des dernières innovations scientifiques. Bien comprendre sa maladie est déjà un grand pas en avant. Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rien manquer (environ 1 lettre par mois).

Newsletter

Ne manquez pas nos innovations !

Merci !

0