Naturveda » Magazine de la migraine » Migraine vestibulaire » #3 Les traitements de la migraine vestibulaire

#3 Les traitements de la migraine vestibulaire

Août 18, 2021 | Magazine de la migraine, Migraine vestibulaire

Comment soigner une migraine vestibulaire ?

Seules quelques études cliniques ont été menées sur le traitement spécifique de la migraine vestibulaire : pendant la crise ou en prophylaxie c’est-à-dire en traitement de fond de la migraine.

Les triptans pour traiter la migraine vestibulaire

Deux de ces études ont porté sur l’utilisation des triptans pour le traitement des crises. Malheureusement, la validité de la première étude est limitée en raison du petit nombre de patients (n = 10), qui n’ont signalé que 17 crises. La seconde étude a une méthodologie plus robuste mais n’a pas conclue sur la douleur de la crise de migraine. Cette étude montre uniquement de le triptan (rizatriptan) réduit le mal des transports.

Comme aucune des études disponibles à ce jour n’est suffisante, la plupart des recommandations thérapeutiques pour le traitement prophylactique de la migraine vestibulaire sont aujourd’hui basées sur les directives thérapeutiques pour la migraine avec et sans aura.

 

Les traitements de la migraine efficaces dans la migraine vestibulaire

Une vaste évaluation portant sur 100 patients a comparé les patients atteints de migraine vestibulaire avec et sans traitement prophylactique de la migraine. Tous les patients sous traitement ont montré une diminution de la durée, de l’intensité et de la fréquence des vertiges ainsi que de leurs caractéristiques associées.

Les médicaments pris étaient les suivants : métoprolol ou propranolol, acide valproïque, topiramate, extrait de pétasite, lamotrigine, amitriptyline, flunarizine  ou magnésium.

Des cohortes plus petites ont rapporté les effets de médicaments uniques pour la prophylaxie de la migraine. Le valproate de sodium n’a pas soulagé les symptômes vestibulaires dans un groupe de 12 patients atteints de migraine vestibulaire, mais a eu un effet considérable sur la céphalée migraineuse chez huit d’entre eux.

La cinnarizine a été testée dans une étude ouverte sur la migraine vestibulaire et la migraine associée à des vertiges. L’étude a porté sur 24 patients atteints de migraine vestibulaire (23 femmes, 1 homme) et 16 patients atteints de migraine basilaire (12 femmes, 4 hommes).  La fréquence moyenne des vertiges ainsi que la fréquence moyenne, la durée et l’intensité des migraines par mois ont été significativement réduites après 3 mois de traitement par la cinnarizine.

 

Pas de traitement spécifique

Il n’existe pas de traitement spécifique pour les migraines vestibulaires. Il faut parfois agir sur les symptômes de la migraine vestibulaire.

L’utilisation de la méclozine ou d’autres médicaments abortifs qui suppriment le système vestibulaire doit être réduite au minimum et n’être utilisée qu’occasionnellement, au besoin, pendant un épisode par exemple.

Pour des crises fréquentes, le médecin peut recommander un ou plusieurs de ces médicaments, ainsi que d’autres :

  • Bêta-bloquants
  • Bloqueurs des canaux calciques
  • Antidépresseurs tricycliques
  • Inhibiteurs de la recapture de la sérotonine ou de la sérotonine/noradrénaline (ISRS ou IRSN)
  • Topiramate

 

Soigner naturellement une migraine vestibulaire

Les personnes souffrant de migraines vestibulaires peuvent réduire le nombre et l’intensité des épisodes en maintenant un horaire de sommeil et de repas régulier, en évitant les facteurs déclenchants, en faisant de l‘exercice régulièrement et en gérant le stress.

La grande camomille et le saule blanc sont souvent bénéfique. Le complément alimentaire HERBA Mig ou le dispositif médical MIG SPRAY ont montré une efficacité après 3 mois de traitements. 

De ce fait, connaître les facteurs déclenchants des maux de tête peuvent aider à éviter les vertiges liés aux migraines. Des éléments comme le chocolat, le fromage, l’alcool, le vin rouge… peuvent être des facteurs déclenchants. Si vous souffrez de migraines vestibulaires, ces aliments peuvent également déclencher vos symptômes. Vous pouvez essayer de les supprimer de votre alimentation pour voir si vos symptômes s’atténuent un peu.

Le suivi de votre régime alimentaire est un autre bon moyen de savoir si vos symptômes de vertige sont vraiment dus à des maux de tête. Par exemple, un régime riche en sel peut aggraver les symptômes du vertige si vous souffrez de la maladie de Ménière. Tenez un journal alimentaire et montrez-le à votre médecin. Il peut contribuer à améliorer votre diagnostic et votre traitement.

Guide migraine, comment soulager une migraine ?
MIGSPRAY traitement préventif naturel des crises de migraine. Laboratoire Naturveda
04.73.55.90.96
0