Étude du parthénolide sur les récepteur TRP impliquée dans la douleur

Parthénolide: un rôle dans la modulation de la douleur

Oct 24, 2023

Les récepteurs TRP sont présents dans toutes les cellules de notre corps et jouent un rôle clé dans la perception de divers stimuli externes. Parmi cette grande famille de récepteurs, certains comme le TRPA1 et le TRPV1 sont directement impliqués dans la transmission du signal de la douleur. De nombreuses études se sont donc intéressées à trouver des moyens de bloquer ces récepteurs spécifiques, dans le but de réduire la sensation douloureuse.

 

Comment fonctionnent les récepteurs TRP dans la transmission de la douleur?

Ces récepteurs agissent comme des messagers, transmettant des signaux au cerveau lorsque stimulés. Cette stimulation entraîne une réponse inflammatoire qui est à l’origine de la douleur ressentie. Bloquer les récepteurs TRPA1 et TRPV1 apparaît donc comme une stratégie prometteuse pour atténuer l’inflammation et, par conséquent, la douleur. Cependant, les antagonistes des récepteurs TRP, des molécules conçues pour les bloquer, se sont révélés peu efficaces jusqu'à présent. Une des raisons pourrait être que les cellules produisent davantage de récepteurs lorsqu'une partie d'entre eux sont bloqués, annulant ainsi l'effet de l'antagoniste.

 

Le parthénolide: une solution potentielle issue de la nature

Le parthénolide est une molécule que l’on retrouve en petites quantités dans certaines plantes, comme la pétasite ou la grande camomille. Contrairement aux antagonistes classiques, le parthénolide a la capacité de modifier la forme tridimensionnelle du récepteur TRP, le rendant moins sensible et, par conséquent, moins apte à transmettre le signal douloureux au cerveau. Ce processus, appelé désensibilisation, empêche également la cellule de produire de nouveaux récepteurs, offrant ainsi une solution potentiellement plus efficace et durable.

 

Avancées de notre laboratoire sur le sujet

Dans notre laboratoire, nous avons mené des expériences in vitro pour étudier comment le parthénolide interagit avec le récepteur TRP et comment il en modifie la structure tridimensionnelle. Ces travaux préliminaires ont confirmé que le parthénolide se lie bien au récepteur et ont ouvert la voie à de nouvelles recherches pour explorer son potentiel thérapeutique en tant que traitement naturel contre la douleur.

 

A lire : Notre article sur le rôle des récepteurs TRP dans la migraine

Plus d'articles

Retours au blog

Vous avez encore plein d'articles à découvrir !